Pour pousser les jeunes à se lancer dans la création d’entreprise, l’État octroie des aides aux moins de 26 ans qui veulent bien se lancer dans cette aventure. Voici une liste des différentes aides financières pour les jeunes créateurs d’entreprises.

L’ACCRE

Pendant une période de un à 3 ans, selon le cas, un jeune demandeur d’emploi peut bénéficier d’une exonération des charges sociales. Il s’agit de l’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise ou Accre. Il faut toutefois que les revenus du jeune créateur d’entreprises ne dépassent pas les 120 % du SMIC.

Le NACRE

Il s’agit d’une aide financière octroyée aux... jeunes qui créent une entreprise ou qui reprennent une entreprise déjà existante. Elle est octroyée pendant une durée de 1 à 5 ans, selon les cas. Elle doit toutefois être couplée à un prêt bancaire. En plus de l’aide financière, le jeune créateur bénéficie également de l’accompagnement au montage de l’entreprise par des conseillers professionnels en gestion. Le montant du Nacre varie de 1000 à 10 000 €.

Ceci vous intéressera également :
Aides pour création d’entreprise
Aides de Pôle Emploi pour création d’entreprise
Aides Pôle Emploi pour auto-entrepreneurs
Aides du Conseil Général pour auto-entrepreneurs

L’ARCE

L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (Arce) est versée par Pôle Emploi aux jeunes créateurs d’entreprises qui ont bénéficié de l’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (Accre). Son montant équivaut à 50 % du reliquat des droits à l’assurance chômage et est versé en 2 fois. Le premier versement a lieu tout de suite après l’obtention de l’Accre et le deuxième, 6 mois après la création de l’entreprise.

Les prêts d’honneur à taux zéro

Les réseaux de création d’entreprise et les filiales d’entreprises constituées octroient parfois des aides financières aux jeunes qui veulent se lancer dans l’entreprenariat. Le montant de ces prêts varie de 2 000 à 50 000 € selon le type de projet à mettre en place.

L’aide à la création d’entreprise pour les jeunes handicapés

Les jeunes handicapés demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une aide financière d’un montant maximum de 6 000 € lorsqu’ils créent des entreprises. Cette aide financière est octroyée par Agefiph qui est l’association nationale responsable de la gestion des fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Les aides financières grâce aux concours

Plusieurs concours ont lieu chaque année dans les différentes régions françaises afin d’inciter les jeunes à se lancer dans l’entreprenariat. Il s’agit généralement de concours de projets. Le plus méritant se voit octroyer une somme d’argent pour sa mise en place et son lancement. Les jeunes en fin d’études sont les plus concernés par ces concours.

En résumé, il existe plusieurs aides financières pour les jeunes qui veulent se lancer dans la création d’entreprises. Il faut simplement remplir quelques conditions pour demander à en bénéficier, comme le fait d’être demandeur d’emploi et d’avoir un bon projet.

Autres aides pour les jeunes :
L’Aide Financière pour Jeune (AFJ)
Jeune majeur
Jeune mineur
Jeune sans emploi
Jeune parent
Jeune diplômé
Jeune actif
Jeune femme enceinte

Photo par wistechcolleges (Creative Commons)