Aides pour jeunes diplômés

Pour monter sa propre affaire avec un diplôme fraichement acquis en entrepreneuriat, il existe aujourd’hui différents types d’aides financières qui sont destinés aux jeunes créateurs d’entreprise. Il existe deux sortes financement à savoir les aides avec un appui à la création du projet et les aides sans appui.

Les aides avec appui à la création du projet

Le NACRE ou Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’Entreprise

Parmi les aides financières dédiées au jeune diplômé, le Nacre se définit comme un soutien financier à taux 0, allant de 1 000 à 10 000 €. Devant être accompagné d’un prêt bancaire, ce dispositif propose un système d’accompagnement et de conseil lors de la création du projet....





La Crea Jeune accompagnement et financement

S’adressant aux jeunes entrepreneurs de 18 à 32 ans, la Crea Jeune comprend une formation modulable d’une durée de six à quatre mois, d’un encadrement par des professionnels, d’un suivi de 18 mois après la création de l’entreprise et d’une prise en charge des dépenses liées à la préparation du projet.

La Cap’Jeunes

C’est une aide destinée à des jeunes de moins de 26 ans en difficulté financièrement et qui souhaitent mettre en place un projet de moins de 50 000 euros. Avec 2 000 euros, un accompagnement renforcé leur est aussi prodigué.

Les aides sans appui

Les prêts d’honneur

Le financement des prêts d’honneur touche les investissements de départ comme le matériel, l’aménagement des locaux et les besoins en fonds de roulement (BFR) de la société. Leur valeur varie de 2 000 à 50 000 € à taux 0 selon le réseau d’aide et les caractéristiques de l’entreprise à créer.

L’aide à la création d’une entreprise innovante

Cette aide est proposée par Bpifrance pour financer les dépenses de validation d’un projet en création. Pour un montant maximum de 30 000 €, ce dispositif accompagnera le jeune diplômé depuis la conception du projet, ses études de faisabilité et de marché, et la recherche de partenariats.

L’Aide à la création d’entreprise par des demandeurs d’emploi handicapés

Cette aide financière de l’Agefiph s’adresse aux jeunes diplômés qui ont soumis une demande d’emploi handicapé. Elle s’accompagne d’une formation en gestion de 250 heures auprès de l’Agefiph et d’un financement de 6 000 euros. Le jeune créateur doit détenir 50 % du capital de l’entreprise créée.

Les crédits solidaires

D’un montant de 10 000 € au maximum, les crédits solidaires sont octroyés par l’Adie et la Nef, ils sont caractérisés par un taux de remboursement nul.

L’Arce (Aide à la reprise ou à la création d’entreprise)

L’Arce figure parmi les aides financières pour jeunes diplômés en entrepreneuriat. Elle permet de recevoir en deux versements les 50 % du reliquat des droits à l’assurance chômage. Une première tranche est touchée à la date d’obtention d’un Accre et le reste six mois après la création ou la reprise de l’entreprise.

Les concours pour la création d’entreprise

Ce genre de concours permet à des jeunes qui ont récemment obtenu leur diplôme d’avoir accès à des financements. Parmi elles, il y a :

  • Le Prix MoovJee
  • Le Prix Tremplin Entrepreneuriat Etudiant
  • Le Petit Poucet
  • Le Prix de l’Etudiant Entrepreneur en Économie Sociale
  • Le Concours Cré’Acc

En apportant leurs aides financières aux jeunes diplômés, ces différents réseaux de soutien sont une véritable opportunité pour les jeunes chefs d’entreprise.

Autres aides pour les jeunes :
L’Aide Financière pour Jeune (AFJ)
Jeune majeur
Jeune mineur
Jeune sans emploi
Jeune parent
Jeune actif
Jeune femme enceinte
Jeune créateur d’entreprise

Photo par wistechcolleges (Creative Commons)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *