Prêts pour intérimaires

obtenir du financement

L’intérim est une situation de travail un peu particulière, dans le sens où elle est considérée comme précaire sans que l’intérimaire soit forcément quelqu’un de pauvre. Bien au contraire, certains intérimaires gagnent bien leur vie et aiment généralement leur(s) métier(s). De plus en plus de travailleurs, d’ailleurs, choisissent ce statut de travail, qui leur offre plus de souplesse et moins de monotonie qu’un classique CDI (contrat à durée indéterminée).

Toute une myriade d’agences d’intérim ont peu à peu vu le jour, mettant des intérimaires de tous profils à disposition du marché. Par contre, les contrats de ceux-ci étant temporaires, cela confère à leur statut financier un caractère d’irrégularité qui ne plaît pas trop aux banques et autres organismes prêteurs, dont le souci premier est...





de s’assurer que leur argent sera bien remboursé. Pour les établissements financiers, instabilité est généralement synonyme de risque accru, d’où leur réticence. Est-ce à dire qu’ils refusent systématiquement de prêter aux intérimaires? Sûrement pas.

Quoi qu’il en soit, l’intérimaire qui décide de frapper à la porte des banques pour demander un prêt doit tenir compte de deux éléments principaux : le choix d’une banque pas trop frileuse et la présentation de garanties suffisantes. En effet, certaines banques telles que le Crédit immobilier de France ou la Caisse d’Épargne semblent plus ouvertes vis-à-vis des intérimaires. Il faudra certainement passer d’abord par là pour voir s’il n’y a pas possibilité de trouver un arrangement. D’un autre côté, il est dans l’intérêt de l’intérimaire demandeur de prêt de songer à mettre en avant des garanties qui ne sont pas forcément liées à sa situation professionnelle actuelle. Ça peut être l’hypothèque d’une propriété, la promesse d’un contrat à longue durée, des périodes d’arrêt de mission très réduites, une caution quelconque, etc. D’autre part, l’intérimaire qui est porteur d’un projet et décide de se lancer dans l’investissement pourra toujours se rapprocher des organismes qui accordent des microcrédits, où il a de bonnes chances d’obtenir quelque chose.

Cependant, il faut dire que les intérimaires, contrairement à d’autres catégories socioprofessionnelles, ne sont pas à court de solutions en matière de prêts financiers puisqu’ils disposent d’un important organisme associatif, appelé FASTT, entièrement dédié à cette fin. Le FASTT (Fonds d’action sociale du travail temporaire) est une association à but non lucratif dont l’objectif est justement d’aider les intérimaires en leur proposant toute une gamme de services pour faciliter l’accès au logement et à l’emploi, mais aussi pour l’obtention d’un crédit, et plus généralement, pour améliorer leur vie quotidienne. Son site web a reçu plus d’un million de visites en 2009.

Le FASTT apporte particulièrement des conseils aux salariés intérimaires qui souhaitent acheter un logement, un véhicule ou un bien de consommation. Ainsi, certaines formules d’aides à la location et au logement (Passeport logement, Avance Locapass, Garantie Locapass) sont disponibles selon l’âge aux intérimaires qui sont en mission ou l’ont été durant les trois derniers mois. Mais l’intérimaire peut également bénéficier d’un crédit auto, jusqu’à 10 000€ (pour ceux qui comptabilisent 450 heures d’emploi sur les 12 derniers mois), ou même d’un crédit immobilier, pour ceux qui ont un apport personnel et qui justifient d’un certain nombre d’années de travail en intérim. Enfin, le FASTT offre également des solutions de rachat de crédit aux intérimaires qui rencontrent des difficultés de remboursement de leurs dettes, après étude de leur dossier.

Autres solutions de prêt intéressantes :
Pour étudiants
Pour chômeurs
Pour fonctionnaires
Pour étudiants sans caution parentale
Pour personnes avec un mauvais crédit
Pour personnes surendettées
Pour personnes invalides
Pour prêt immobilier
Pour l’achat d’un fonds de commerce
Pour fonds de roulement
Pour l’école

Photo par Kārlis Dambrāns (Creative Commons)

2 Replies to “Prêts pour intérimaires”

  1. Moi je suis intérimaire depuis des années et j’ai galéré… Heureusement que ma copine a un CDI. D’un autre côté, aujourd’hui c’est difficile pour tout le monde : tous mes amis, même les fonctionnaires ou les cadres en CDI ont dû trouver des gens pour se porter caution pour avoir leur prêt!

  2. Impossible de vivre normalement quand on est intérimaire, ce status ne devrait tout simplement pas existé! C’est n’importe quoi d’avoir des gens au CDI qui ne peuvent pas perdre leur emploi d’un côté et de l’autre d’avoir des intérimaires jetables qui n’ont droit à rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *