Aides pour besoin d’aide à domicile

Parlant de la vieillesse, Marie d’Agoult disait que ce qui la rend si triste, c’est le fait que nous vieillissons fragmentairement. Une partie de nous reste jeune et active, tandis que l’autre n’est hélas plus que l’ombre d’elle-même. La première partie est obligée d’assister impuissante à la décadence de la seconde. Voilà pourquoi à partir d’un certain âge, on peut difficilement se passer d’aide. Mais les personnes âgées ne sont pas les seules à en avoir besoin d’aide. Dans cette catégorie, on doit aussi ajouter les personnes handicapées ou avec de gros problèmes de santé. Quelles sont les différentes...





aides disponibles ?

Aide à domicile pour les personnes âgées

Un chien pour aveugles offert à un sourd ne lui sera d’aucune utilité. Cela signifie que l’aide à domicile dépend des besoins de la personne qui en a besoin. Elle doit aussi tenir compte des relations que cette personne entretient avec ses proches. L’assistance peut être directe et personnelle ou offerte sous forme de téléassistance.

La téléassistance

La téléassistance est une option très efficace. Une alarme est installée dans le domicile de la personne à aider. Chaque fois qu’elle sera dans le besoin, elle n’aura qu’à la déclencher pour faire venir du secours. Cette forme d’assistance ne peut convenir qu’aux personnes très renfermées qui ont une sainte horreur de communiquer. Ce n’est pas toujours le cas des personnes en quête d’aide. Bien au contraire, bon nombre d’entre elles veulent communiquer et l’aide à domicile est un moyen comme un autre de garder le contact avec le monde.

L’assistance directe

Elle est plus personnelle et implique la présence temporaire ou permanente d’une aide au domicile de la personne visée. C’est la meilleure variante du point de vue psychologique, car l’aspect relationnel a une importance capitale. Trois formes d’intervention sont possibles.

Aide ménagère

Il lui incombe de s’occuper des tâches ménagères. Il se chargera ainsi de tâches comme le ménage, les courses ou encore le repassage. Toutefois, elle apporte également un support psychologique très important aux personnes dépendantes. Toutes les dépenses liées à cette forme d’assistance sont à la charge des bénéficiaires. Cependant, ils peuvent prétendre à un remboursement partiel sous certaines conditions. Une prise en charge partielle est possible si

  • le bénéficiaire est âgé d’au moins 65 ans
  • le bénéficiaire ne possède pas d’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie)
  • l’état de santé du bénéficiaire est hautement handicapant

Auxiliaire de vie

Le rôle de cet employé est sensiblement le même que celui de l’aide ménagère. Cependant, il est de loin plus qualifié qu’elle. L’auxiliaire de vie est doit obligatoirement être titulaire d’un diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale. Il n’intervient généralement qu’en absence de l’employé de maison, durant les vacances, ou les jours fériés par exemple.

Le garde-malade

Contrairement aux deux premiers, sa présence doit être permanente. Il aide le bénéficiaire dans tous les états de son existence et ne peut donc pas le quitter. Pour plus d’informations, contactez le centre communal d’action sociale le plus proche.

Autres lectures :
Aides pour personnes atteintes de l’Alzheimer
Aides disponibles pour les retraités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *