Aides financières pour réparer sa toiture

De nos jours, il est possible de bénéficier d’une aide financière lorsqu’on effectue des travaux au niveau de la toiture que cela soit pour faire de la réfection, de la rénovation ou des travaux majeurs. Parmi celles encore en vigueur, on distingue l’éco prêt, le crédit d’impôt et les subventions écologiques qui sont les aides financières les plus courantes pour toiture.

L’éco prêt

On recense de nombreuses aides financières réservées pour les travaux d’isolation effectués...





sur la toiture. Puisque ces travaux visent un but écologique et une économie d’énergie, ils peuvent nous faire bénéficier de certains avantages afin de limiter le coût des travaux. On peut alors obtenir un éco prêt avec un taux 0. Ce type d’aide est octroyé si la maison a une ressource à moins de 30 000 euros annuels. En général, l’éco prêt est en mesure de nous accorder des montants pour la pose des matériaux de toiture ainsi que des éléments indispensables au projet envisagé. On doit savoir que l’isolation concerne l’ensemble de la toiture et pas seulement une partie. Cet éco prêt est attribué à condition que la somme totale des travaux excède 20 000 euros pour deux grands travaux. Cette aide est vivement recommandée si on a l’intention de réaliser plus de deux travaux.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt est aussi une sorte d’aide financière qu’on peut obtenir pour les travaux concernant la toiture. Il s’agit précisément d’un crédit d’impôt au développement durable. On a besoin de cette aide financière quand on pense changer l’isolation. En général, on a le droit d’obtenir un crédit d’impôt de 15 %, ce qui est non négligeable. Il est à noter que ce type d’aide impose un minimum de coût des travaux. Le plus souvent, il est de 150 euros le mètre carré. Dans le cas où on envisage seulement de rénover la toiture, on a tout intérêt à se pencher vers le crédit d’impôt.

Les subventions écologiques

Si on rénove la toiture, on peut obtenir des subventions écologiques. Elles peuvent être octroyées sous forme de crédit d’impôt. Il convient aussi de citer les aides financières de l’Anah et aussi les aides municipales et communales.

Photo par wistechcolleges (Creative Commons)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *