En France, suivre un apprentissage pour l’obtention d’un permis poids lourd coute en moyenne 1400 euros, et pour la FIMO 2200 euros, ce qui reste assez onéreux et pas à la portée de tous. Néanmoins, il est possible de profiter d’aides pour le financement d’un permis poids lourds en frappant à la porte de quelques bonnes adresses. Mais lesquelles?

La mission locale

Plusieurs aides financières sont proposées pour suivre une formation au permis de conduire de type poids lourd. Pour les futurs conducteurs de grands engins, âgés de moins de 25 ans, ils peuvent s’adresser en premier lieu à la... mission locale ont dépend leur lieu de résidence.

Le Pôle Emploi

Sinon il y a Pôle Emploi (L’ancienne ANPE, agence nationale pour l’emploi), qui ne tient pas compte de l’âge, mais qui exige au moins une promesse d’embauche d’un employeur, pour financer la formation.


Photo par Matthijs Kleverlaan Follow (Creative Commons)

ADI

Une autre possibilité s’offre avec l’ADI (l’agence d’insertion), destinée notamment aux RMI (Revenus minimums d’insertion) ou aux personnes en situation sociale et professionnelle délicate, en leur accordant des chèques compétences.

Globalement le montant de l’aide peut aller jusqu’à 1000 euros, mais tout dépend de l’étude du dossier et de l’organisme étatique (conseil régional, pôle emploi, ou autres), qui a signé les conventions et les accords avec les différents établissements chargés de la formation.

Les agences d’intérim

Il est à souligner que certaines agences d’intérim à travers le FASTT (fonds d’action sociale du travail temporaire) peuvent financer à hauteur de 50%, la formation au permis de conduire de type poids lourd. Cette initiative permet de répondre à une forte demande sur le marché de travail. Le demandeur ne peut bénéficier de ce financement, que s’il était en mission durant les 30 jours précédant la demande. En plus il doit avoir cumulé 600 heures de mission pendant les 12 derniers mois. Une autre condition doit être respectée par le bénéficiaire, il s’agit d’accompagner le permis de conduire PL de la FIMO (la formation initiale minimale obligatoire) et de la FCOS (formation continue obligatoire à la sécurité), nécessaires au transport de marchandises au profit des entreprises.


Photo par Silvia Barta (Creative Commons)

Évidemment les démarches auprès des différents organismes peuvent requérir un temps d’attente dépassant les deux mois, au regard de la longueur des listes de demandeurs. C’est pourquoi il est préférable de déposer la demande plusieurs mois avant le début de la formation.

Enfin, il est à souligner que de telles aides financières destinées à obtenir un permis de conduire poids lourd, permettent d’une part de faire profiter les jeunes de nouvelles opportunités et d’autre part de répondre aux besoins du marché en conducteurs de poids lourd.

Photo par JPC24M (Creative Commons)