Aide pour le financement d’un BAFA

De nombreux jeunes souhaitent travailler dans le social, mais pour y parvenir il faut d’abord obtenir le BAFA soit le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de l’Animateur. De quoi s’agit-il ? Comment le décrocher et quelles aides sont proposées en termes de financement ?

Qu’est-ce que le BAFA?

Le BAFA est un diplôme non professionnel qui offre la possibilité d’encadrer des mineurs en accueil collectif, durant leur temps libre et pendant les vacances. Ce brevet est préparé sur une période de 30 mois. Il commence par une formation théorique générale,...





suivie d’un stage puis d’une session de qualification théorique. Chaque étape est sanctionnée d’un certificat et au bout des trois étapes, on décroche trois certificats qui doivent être adressés à la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports qui les évalue avant de décider de délivrer le BAFA. Si les délibérations aboutissent sur la nécessité de refaire l’une des étapes, le stagiaire est tenu de s’y soumettre au risque de ne pas obtenir son diplôme.

Prix d’une formation BAFA

Évidemment ce parcours n’est pas gratuit, son coût varie entre 1050 euros et 1800 €, ce qui reste assez onéreux et pas à la portée de tous, surtout les personnes ayant des ressources limitées. Néanmoins il est toujours possible de suivre cette formation en profitant de certaines aides notamment auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports, de la caisse des allocations familiales.

Les aides financières BAFA

C’est possible de recevoir une aide du conseil général, du comité d’entreprise du demandeur ou de celui de ses parents ou auprès de l’agence nationale pour l’emploi. Le montant de l’aide varie selon les régions et les organismes qui l’octroient, mais globalement elle se situe entre 50 euros et 350 euros, représentant le maximum accordé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Qui sont éligibles une aide de financement BAFA?

Sont éligibles à cette aide, les lycéens et les étudiants boursiers, les demandeurs d’emploi non indemnisés et les bénéficiaires du RMI (revenu minimum d’insertion) ou tout autre minima social. Le demandeur suit durant sa formation une première et une troisième partie théorique, alors que la deuxième partie est pratique. Cette dernière se déroule sous forme de stages, qui peuvent être rémunérés ou non par le centre d’animation où ils ont eu lieu.

Il faut adresser une demande à la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports, accompagnée du dossier d’inscription auprès d’un organisme de formation BAFA. La demande doit avoir lieu au moins, un mois avant le début de la formation.

De telles aides permettent de soutenir les jeunes souhaitant poursuivre une formation qui les aidera à intégrer plus facilement le marché de l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *