Rachat de crédit pour auto-entrepreneur

Le rachat de crédits se révèle pour de nombreuses catégories de personnes la solution idéale pour se sortir d’une situation de surendettement. En effet, cette circonstance malencontreuse peut toucher les professionnels comme les particuliers, et le regroupement des crédits est une méthode qui permet de s’en sortir à moindres frais. Il existe pourtant des cas où cette option, pourtant considérée comme la meilleure, ne figure pas parmi le panel de choix de certains individus.

Qu’est-ce qu’un auto-entrepreneur et son régime fiscal?

Remplir les critères imposés par le régime fiscal de la micro-entreprise est un des paramètres qui permettent de reconnaitre un auto-entrepreneur. La franchise de TVA en est un autre. Il s’agira en outre d’une personne physique dont l’entreprise individuelle dont il est propriétaire exerce une activité liée à l’artisanat ou au commerce, ou agit dans le secteur libéral.

Ce statut d’auto-entrepreneur n’existe que depuis le 1er janvier 2009, et il permet un allègement du paiement et du mode de calcul des contributions fiscales ainsi que de l’impôt sur le revenu. Il est également exonéré de différentes taxes fiscales, et jouit de simplifications relativement à diverses procédures administratives.

Qu’est-ce qu’un regroupement de crédit ou rachat de crédit?

Le rachat de crédit consiste en un regroupement des crédits qui ont été contractés auprès de différents établissements financiers. Il résulte de cette procédure une unicité des échéances, des taux et d’établissement. Comme il existe un nombre important d’organismes qui se propose de racheter des crédits, il est nécessaire de bien faire le choix de celui avec lequel cette option est prise. Pour ce faire, il y a des simulations de rachat de crédit qui sont également proposées sur internet. Le rachat de crédit est une procédure volontaire, c’est-à-dire que c’est une solution pour se sortir du surendettement qui est librement par la personne en cause. Il est possible de recourir au rachat de crédits alors même que le surendettement ne s’est pas encore installé : dès lors que les dettes atteignent des montants importants, il est recommandé d’initier la procédure.

Impossibilité du rachat crédit pour les auto-entrepreneurs?

Créer sa propre entreprise suppose des charges qui peuvent atteindre un montant astronomique. Il se peut pourtant que l’entreprise ne soit porteuse qu’au bout d’un certain temps, ce qui suppose donc qu’il est important de savoir gérer les finances quotidiennes de manière précautionneuse. Quoi qu’il en soit, l’entrepreneur, tout comme les ménages ou encore certains professionnels peuvent vite se retrouver avec des dettes trop importantes qui justifieraient un rachat de crédits.

Dans le cas où le gérant d’une entreprise est en fait un auto-entrepreneur, il devra prendre encore plus de précautions relativement à sa gestion financière. La raison en est qu’il n’aura pas le privilège de recourir à un regroupement de crédits. Sa demande de rachat de crédits sera automatiquement refusée par l’établissement financier auquel il s’adresse, et ceci, pour deux raisons.

La première en est que le statut d’auto-entrepreneur, qui n’existe que depuis 2009, est trop récent. Il est impossible pour les organismes de crédit de se faire une idée relativement exacte des antécédents de l’entreprise sur un délai aussi court.

La seconde raison est que le statut d’auto-entrepreneur n’étant accordé que pour 3 ans, c’est donc un statut provisoire, voué à disparaître, et qu’il est donc impossible de se fier à l’avenir qu’aura l’entreprise.

Un auto-entrepreneur, s’il compte faire appel au rachat de crédits, devra donc s’associer à un co-emprunteur.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *