Aides financières par la Mission Locale

La Mission Locale a pour mission d’aider les jeunes âgés de 16 à 5 ans à faire face aux difficultés qu’ils rencontrent lors d’une insertion sociale et professionnelle. Elle sera en mesure de les informer, de les orienter et de les accompagner durant leur recherche d’emploi stable. L’aide accordée par la Mission Locale se divise en deux volets bien distincts : un appui pour accéder à l’emploi et une aide financière.

Les programmes d’aide proposés par la Mission Locale

La Mission Locale est en mesure d’initier les jeunes aux diverses techniques...





de recherche d’emploi, à bâtir un projet viable puis de les mettre en contact avec les employeurs via l’Agence nationale pour l’emploi – ANPE. La formation prodiguée par la Mission Locale pourra être ponctuelle ou encore en continu. On peut citer en exemple le Parcours d’orientation professionnelle – POP, l’Accompagnement vers l’alternance – AVA et le Contrat d’insertion dans la vie sociale – CIVIS.

Parcours d’orientation professionnelle (POP)

Le Parcours d’orientation professionnelle – POP aidera les jeunes à mettre en route un projet et à découvrir les voies à suivre et les formations à entreprendre afin de le mener jusqu’au bout. Après un atelier de trois semaines chez Mission Locale, les jeunes effectueront un stage pratique en entreprise.

Accompagnement vers l’alternance (AVA)

L’Accompagnement vers l’alternance – AVA s’adresse aux jeunes à la recherche d’une formation professionnelle alternée. La Mission Locale pourra les aider à mieux comprendre ce système pendant un atelier de courte durée et à trouver les entreprises appropriées. Le montage du dossier de candidature comprenant leurs CV et lettre de motivation se fera pendant la formation.

Contrat d’insertion dans la vie sociale (CIVIS)

Le Contrat d’insertion dans la vie sociale – CIVIS s’adresse particulièrement aux jeunes qui ont des difficultés à accéder à la vie professionnelle à cause d’un manque de qualification par exemple. La signature de ce contrat proposé par la Mission permettra aux jeunes de bénéficier d’une formation de préparation à l’emploi.

Les aides financières de la Mission Locale

Les jeunes doivent s’attendre à recevoir trois catégories d’aide financière : le Fonds départemental d’aide aux jeunes – FDAJ, le Fonds pour l’insertion professionnelle des jeunes – FIPJ et les Chèques mobilité.

Fonds départemental d’aide aux jeunes (FDAJ)

Le Fonds départemental d’aide aux jeunes – FDAJ est alloué dans le but d’accélérer l’insertion sociale et professionnelle des personnes âgées de 18 à 25 ans en difficulté. L’aide ponctuelle accordée s’étendra vers plusieurs domaines, dont la santé, la formation professionnelle et l’alimentation et pourra être renouvelée en cas de besoin.

Fonds pour l’insertion professionnelle des jeunes (FIPJ)

Le Fonds pour l’insertion professionnelle des jeunes – FIPJ et les Chèques mobilité pourront venir renforcer la première aide en cas de nécessité.

2 Replies to “Aides financières par la Mission Locale”

  1. Je ne sais pas ce que vaut l’aide concernant l’alternance, mais ce que je sais c’est qu’il y a un réel besoin d’aide dans ce domaine! On promeut sans cesse l’alternance comme une solution parfaite mais la réalité est bien loin d’être si idyllique ! Souvent les écoles ou les CFA envoient les jeunes dans la nature pour trouver un employeur, et beaucoup ont ensuite beaucoup de mal à décrocher un contrat… Un petit coup de pouce ne ferait pas de mal!

  2. c’est une realité que je soutiens et maintiens vraiment cars lors d’un Cap esthethique que je voulais executer passionne par la chirurgie et autres, (par correspondance qui ne n’est pas facile et pas de tout repos) j’ai etudier serieusement la theorie et techniques mais cela ne m’a pas suffit à obtenir d’examens et de mon diplôme en plus des révisions des pratiques en lecture sans demonstrastion,sans pratique et sans aides…(que la telephonie me permettait davoir contact avec des proffessionnels,deja selame coutais la fortune et les profs n’etais que jamais disponible…trouvez l’erreur payer pour travailler seul et sans suivie reel dramatique§ j’ai ete seul à l’epoque de mes 19 ans,on m’a confier une attestion de stage pour remettre à un employeur suceptible de m’apprendre (ce comme sela que sa se passe)mais rien tout les appels etais un echec négatif pas de stagiaires mince surtout habitant l’eure et loire(28)j’etais foutu…Donc voila bien le resumer d’une triste eleve adolescence qu’on a oublier de soutenir et s’occuper…Alors maintenant que les directeurs,dirigeant et proffesseurs fassent leurs boulots plus que sa s’il sont vraiment passionnes n’envoier plus des jeunes innocents peut etre dans l’envie d’une carrierES,dans les ortis.merci c tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *