Une personne en quête de travail, de mobilité, d’indépendance, a inéluctablement besoin de permis de conduire. Malgré le manque de budget, une variété d’aides financières pour le permis de conduire mission locale est à sa disposition.

Budget restreint

La Mission Locale peut allouer une subvention pour l’obtention du permis de conduire destinée aux 18 à 25 ans et ayant des ressources financières insuffisantes. Elle est octroyée sous certaines conditions. Il faut juste vous renseigner auprès de la Mission Locale à proximité de... votre logement.

Pôle Emploi vous soutient financièrement

On pourra également vous informer sur les diverses indemnités versées comme celle remise par Pôle Emploi ou par le Conseil général (le PIF qui touche les attributaires du RSA).

Pour les handicapés

Quant aux handicapés, ils peuvent profiter d’une subvention particulière auprès de l’AGEFIPH.

Pour les personnes sans permis de conduire

Les solliciteurs de travail affiliés, ayant plus de 18 ans, non-détenteurs de permis et présentant un blocage pour une reprise de fonction, pourront jouir d’une allocation au permis.

Exclusivement pour les futurs salariés

Le 3 octobre 2005, le permis à 1 euro par jour a été appliqué pour la catégorie B et le 3 octobre 2006 pour la classe A. La sous-catégorie A1 n’est aucunement touchée. Cette mesure a été statuée par l’État pour faciliter l’intégration professionnelle des jeunes nécessitant un permis de conduire.

Les avantages

La Locale Mission a pour objectif d’accorder le code ou la conduite. Le financement se passe par subvention sans intérêt, c’est l’État qui débourse. Aucune charge de document au niveau d’une organisation financière n’est constatée. Cela permet d’échelonner le montant de la formation à la conduite sur nombreuses mensualités grâce au principe prêt à taux zéro. Ce type d’aide s’applique aux personnes de 16 ans à 25 ans (à condition que la banque valide leur candidature).

Pour les intermédiaires

Le fonds d’action sociale du travail temporaire offre aux intérims de 26 ans et plus une subvention exclusive pour obtenir le permis B. Ils doivent pour cela avoir déjà 600 heures d’activité occasionnelle, effectuer un mois de services et déposer une requête auprès d’une école de conduite en relation avec la SECU.

Le conseiller Mission Locale vous assiste dans toutes les procédures à suivre au niveau d’une école de conduite en s’intéressant, particulièrement, aux étapes de formation (évaluation des connaissances dans le domaine, initiation théorique, durée du cours, brochure du code routier, etc.). Il vous renseigne sur les aides financières concernant l’indemnisation du programme.

Photo par wistechcolleges (Creative Commons)