Les séjours linguistiques sont essentiels pour assimiler rapidement et efficacement une langue étrangère. Cependant, ils sont coûteux et nécessitent un investissement assez important. Toutefois, des organismes peuvent subventionner le voyage, pour alléger les dépenses de la famille.

Le soutien de la Caisse d’Allocation Familiale

L’allocation familiale aide les parents des collégiens et lycéens à financer les séjours linguistiques de leurs enfants. Le montant de la subvention dépend du revenu de la famille et des collectivités territoriales du département où elle vit.... En effet, certaines villes sont jumelées et les échanges entre elles sont plus facilités. Il est donc recommandé de s’informer auprès de sa mairie avant de poser une demande de financement auprès de la CAF.

Aides provenant des associations et organismes internationaux

Les grandes firmes internationales et certaines associations ou ambassades proposent souvent des bourses d’études à l’étranger. Ces aides peuvent se manifester sous forme de programme de volontariat. Leurs subventions sont concédées après un long processus de sélection. Généralement, elles donnent leurs aides via des récompenses aux étudiants méritants, ayant un excellent parcours académique.

Aides de l’Union Européenne

L’Europe aide les étudiants dans le financement de leurs séjours linguistiques par des bourses Erasmus. Le financement est octroyé dans le cas où le voyage s’intègre dans un cursus académique ou un parcours de formation. Ces aides sont considérées comme une forme de stage puisque l’étudiant doit aussi suivre des cours dans une université de son pays de prédilection.

Subvention du voyage pour les salariés

Les séjours linguistiques ne sont pas réservés que pour les étudiants. Les salariés ont aussi le droit de partir en voyage d’immersion. Grâce au Droit Individuel à la Formation ou Congé Individuel de Formation, ils peuvent exiger le paiement partiel des dépenses de leur voyage. Outre le DIF et le CIP, les comités d’entreprises ont aussi la capacité de prendre en charge une partie des frais de séjours linguistiques des salariés et de leur famille en leur donnant des chèques vacances. Certains comités organisent parfois eux-mêmes des voyages à bas prix pour les employés de la société.

Des financements sur mesure pour les demandeurs d’emploi

Pôle emploi attribut une aide de 1500 euros aux chômeurs désirant intensifier leur connaissance linguistique. Cette somme est accordée à condition que le séjour favorise l’accès rapide à un emploi. Il est toujours possible pour le demandeur de recevoir son allocation chômage en suivant sa formation linguistique.

Photo par wistechcolleges (Creative Commons)