Aides pour nourrice

Les parents qui embauchent des nourrices pour garder leurs enfants peuvent bénéficier de certaines aides. Il existe des aides pour tous les parents, qu’ils soient salariés ou non.

La PAJE ou Prestation d’Accueil du Jeune Enfant

La prestation d’accueil du jeune enfant est une aide financière octroyée pour les parents qui ont des enfants de moins de 6 ans. L’argent versé aux parents leur permet de prendre en charge les cotisations sociales versées à...





l’URSSAF pour l’emploi d’une nourrice. Pour bénéficier de cette aide financière, il faut avoir un métier qui procure un revenu d’au moins 395.04 € pour un parent qui vit seul et un métier qui rémunère au minimum 790.08 € pour un couple. Un parent qui bénéficie de l’allocation aux adultes handicapés, de l’allocation d’insertion et de l’allocation de solidarité spécifique peut aussi bénéficier de cette aide. Pareillement, un parent qui bénéficie du revenu de solidarité active peut faire la demande du Paje auprès de la CAF.

Les crédits d’impôt

Lorsque les parents décident d’envoyer leur enfant de moins de 6 ans chez une nourrice au lieu de le faire garder à la maison, ils peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt. Le montant du crédit d’impôt s’élève à 50 % des sommes versées durant l’année d’imposition. Les sommes versées pour la garde ne doivent toutefois pas dépasser les 2300 € par enfant. Le crédit d’impôt maximum est de 1150 €.

L’aide financière pour agent de l’état

Un parent agent de l’État qui emploie une nourrice afin de garder un enfant de moins de 3 ans peut bénéficier d’une aide financière qui prend la forme d’un Chèque Emploi service universel ou Cesu. Le montant de cette aide varie selon la situation de l’agent de l’État et de ses ressources. Généralement, il ne dépasse pas les 600 € par année par enfant à charge.

Les autres aides financières pour l’emploi d’une nourrice

L’emploi d’une nourrice agréée permet aux parents de ne pas payer les cotisations sociales qu’ils doivent payer pour chaque enfant gardé. Ces cotisations sont prises en charge entièrement jusqu’aux 5 ans et 11 mois de l’enfant. Certaines collectivités locales octroient aussi des aides aux parents pour l’emploi d’une nourrice, comme le bébédom92 en Hauts-de-Seine.

Photo par wistechcolleges (Creative Commons)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *