Trading de devises

Le plus grand marché financier dans le monde est le marché des changes, aussi appelé « Forex » (foreign exchange), ou encore FX. Sa particularité, comme dans le cas du marché des actions ou des matières premières, est qu’il s’agit d’un marché de gré à gré ouvert 24 heures sur 24 et 6 jours sur 7, car il n’a pas de centre physique. Il existe également depuis quelques années des plateformes de trading en ligne, permettant aux petits investisseurs...





de faire des échanges de devises sur les marchés. Par conséquent, trader des devises est largement répandu. Mais encore faut-il avoir une bonne connaissance du fonctionnement du marché des changes.

Pour commencer, sachez que les monnaies y sont cotées par paires. On distingue donc une première devise de la paire appelée devise de base et la seconde que l’on nomme la devise cotée ou comptée. Toutes les transactions sur le marché des changes résultent simultanément de l’achat d’une monnaie et de la vente d’une autre. La seconde notion importante à traiter est celle de la cotation des devises. Apprenez à faire la différence entre un bid et un ask, qui sont les prix auxquels le teneur de marchés vous achète ou vous vend la paire de devises.

Qu’en est-il des méthodes de trading? L’analyse technique est celle qui est utilisée pour des analyses de court terme. L’analyse fondamentale, qui consiste en l’analyse des fondamentaux d’un pays, à savoir guerre, élection politique, PIB, inflation, taux d’intérêt, taux de chômage d’un pays, pour déterminer l’évolution de sa monnaie, est plus appropriée pour un placement à long terme.

Enfin, quelques conseils indispensables, dénotant de la psychologie des marchés, appliqués par les traders du monde peuvent être de mise :

En premier lieu, éviter toute situation d’impulsivité : préparez-vous une stratégie avant d’accéder au marché. Surtout, suivez souvent la tendance du marché. Ainsi, dans un marché haussier achetez les baisses et dans un marché baissier, vendez les rebonds. En second lieu, pensez toujours à laisser courir les bénéfices lorsque le marché est favorable. Par contre, en cas de perte potentielle ou avérée, laissez immédiatement tomber. Utilisez un ratio : bénéfice/perte de 3 pour 1 pour estimer la situation et prendre la bonne décision. Enfin, ne cédez pas à l’euphorie ou à la panique : le sang-froid pour prendre la décision s’impose au moment où il le faut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *