Comment investir dans l’immobilier

« Investir dans la pierre », c’est souvent considérer comme un placement aussi porteur que difficile à réaliser, principalement pour des raisons financières. D’aucuns pensent qu’il faut être détenteur d’un important capital avant de pouvoir effectuer l’achat d’un bien immobilier. D’autres encore se fixent sur les dépenses fiscales et autres qui accompagnent ce type d’achat.

Dans une certaine mesure, la grande différence se situe entre le choix de l’acquisition d’un bien immobilier neuf ou d’un bien immobilier ancien. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un compte en banque bien rempli avant de pouvoir investir dans l’immobilier, que le bien acquis soit destiné à une location ou non. L’État, à travers la loi Scellier, favorise l’acquisition d’un bien immobilier destiné...





à être une résidence principale.

Investir dans l’immobilier : les avantages

Investir dans un bien immobilier neuf revêt un intérêt certain. En effet, il confère des avantages fiscaux non négligeables, qui s’accompagnent d’une réduction sensible des frais de notaire, et d’une exonération du paiement de la taxe foncière pendant une durée de deux années. Cette exonération foncière devient donc une économie d’impôt qui contribuera au financement d’une part de l’investissement.
Les installations dont sont dotés les biens immobiliers neufs offrent un confort non négligeable, et qui pourra être maintenu en l’état pendant approximativement une décennie. L’évaluation et la comparaison des biens et plus aisée, et le futur propriétaire pourra procéder à des modifications du plan avant la phase de construction.

Pour les biens immobiliers anciens, sont le plus souvent proposés à des prix moindres par rapport aux biens immobiliers neufs, et si des réparations importantes sont nécessaires, leur coût est dans une certaine mesure déductible. Le plus grand intérêt dans ce sens, c’est que le futur propriétaire pourra acheter à un prix moins cher, effectuer des travaux, et conférer au bien une valeur locative plus importante. De plus, comme l’immeuble est déjà en place, il pourra se faire une idée plus concrète de la manière dont il compte l’utiliser.

Les risques et inconvénients de l’investissement immobilier

Toujours dans cette optique de faire une comparaison entre le bien immobilier neuf et le bien immobilier ancien, le prix d’achat est incontestablement un point qui fait toute la différence. Dans le cas d’un bien immobilier neuf, il faudra compter jusqu’à 10% de différence par rapport à l’ancien. Parmi les dépenses à prendre en compte, il faudra compter celui de l’achat d’un plan. Dans certains cas, le futur propriétaire d’un immeuble neuf devra attendre plus de 24 mois avant d’entrer en possession de son bien construit, qui n’aura surement pas autant de charme qu’un immeuble ancien.

Si pour les biens immobiliers neufs, ce sont réellement les prix d’acquisition qui sont élevés, ceux qui comptent investir dans l’ancien seront confrontés à des frais d’acquisition qui peuvent atteindre un certain volume. Même si dans une certaine mesure, les travaux de rénovation ou de réparation sont déductibles, il n’en demeure pas moins que les factures peuvent s’avérer très salées.

Investir dans l’immobilier en France, est-ce conseillé ?

D’une façon générale, l’immobilier est un secteur qui se porte bien en ce moment en France, et on est bien loin des subprimes américains. Toutefois, ceux qui comptent faire un placement dans l’immobilier en 2012 devront prendre les précautions usuelles pour espérer retirer des avantages de cet investissement.

Ainsi, il est plus que recommandé de s’attarder sur les différents avantages fiscaux qui se rapportent à chaque type de bien immobilier, qu’il soit destiné à la location, à être une résidence secondaire ou une résidence principale… Ensuite, pour qu’il n’y ait pas de baisse de valeur du bien, il est important de se focaliser sur l’emplacement, surtout pour ceux qui achètent un bien dans le but de le revendre.

3 Replies to “Comment investir dans l’immobilier”

  1. Facile à dire mais pas facile à faire… Déjà il faut avoir la possibilité d’acheter sans s’endetter pour les 50 années à venir! Comme personne n’est à l’abri d’un licenciement ou autre, c’est pas évident d’envisager un tel achat sereinement…

  2. Malgré la crise, je pense que l’immobilier est un bon investissement! Pensez-y même si notre économie fait faillite vous aurez toujours un toit sur la tête à condition de pouvoir se le payer!

  3. Bonjour.
    Lors d’un achat en neuf la remise des clefs a eu lieu le 09 Mai mais je n’ai eu l’eau et l’électricité que le 12 Juillet.
    Comment puis-je affirmer que ma date de jouissance est légalement le 12 Juillet.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *