Comment emprunter au meilleur taux

Tout un chacun a besoin, à un moment ou un autre, de recourir à des emprunts, que ce soit pour financer un projet ou simplement pour parer aux aléas de la vie. Mais comme la jungle des crédits n’est pas forcément facile à démêler pour le profane, celui-ci risque fort d’y laisser quelques plumes. En effet, la multitude de formules proposées par les banques et autres établissements financiers comporte des taux d’intérêt qui peuvent varier de manière importante d’un organisme à un autre. Se pose alors la question de profiter des meilleurs taux offerts à un moment donné. Encore faut-il savoir les dénicher!

Disons d’entrée de jeu que le mot-clé en la matière est la comparaison. Oui, il suffit de jouer sur la concurrence de tous ces établissements, et combiner cela avec les besoins réels et...





les capacités de remboursement de l’emprunteur. Pour ce faire, il est clair qu’il faut consulter un maximum de ces offres, au risque d’y consacrer quelques journées, le bénéfice final compensant largement cette perte de temps. De toute manière, le NET permet aujourd’hui d’accélérer quelque peu cette recherche, puisqu’il existe une grande quantité de sites web offrant des outils gratuits de simulation d’emprunt. À l’aide de quelques clics, l’emprunteur sera amené à fournir quelques informations sur son projet et sa situation afin d’avoir un aperçu sur les mensualités correspondant à son emprunt. Dans le cas où les choses lui paraîtraient trop compliquées, rien ne l’empêche de recourir aux services d’un courtier.

Calculer le cout réel d’un emprunt

Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : il y a toujours, à une date donnée, un taux d’intérêt qui est le meilleur pour un emprunteur donné. Parfois, l’écart entre ce meilleur taux d’intérêt et un quelconque taux pris au hasard peut aller jusqu’à 1%, et même plus. Si nous faisons le calcul, par exemple, pour un emprunt de 150 000€ sur 20 ans, à 5% puis à 4%, cette différence équivaudrait à 19 431€ : c’est pratiquement vingt mille euros que vous aurez économisés rien qu’en faisant un meilleur choix. Inutile de dire que c’est là une somme qui pourrait servir à autre chose qu’à rembourser les intérêts d’un crédit.

Taux d’intérêts fixes ou variables?

Ce qu’il faut savoir aussi c’est que les taux d’intérêt sur les crédits peuvent être fixes ou variables, et l’on trouve même parfois des formules mixtes. Le non-initié peut se laisser facilement prendre, car les banquiers d’une manière générale auront toujours tendance à vouloir promouvoir les offres qui leur rapportent le plus. C’est pourquoi l’emprunteur averti a tout intérêt à négocier du mieux qu’il peut son emprunt, avant de passer à la signature.

D’une manière générale, même si les choses peuvent évoluer selon la conjoncture, les taux fixes ont l’avantage de permettre à l’emprunteur de gérer son budget de manière stable, puisque les mensualités sont prévisibles. Elles ont une valeur constante. L’inconvénient est que si l’emprunt est contracté à un moment où les niveaux sont élevés, il n’y a aucun moyen de faire baisser le taux par la suite, à moins d’un rachat renégocié. Certains crédits, néanmoins, proposent la possibilité de verser des mensualités modulées à partir d’un mois donné, moyennant frais.

Crédits à taux révisables

Les crédits à taux révisables, qui sont légèrement moins élevés que les fixes, peuvent donc varier au gré de la fluctuation des marchés, selon un certain indice : ils peuvent diminuer comme ils peuvent augmenter. La hausse, comme la baisse, peut être libre ou bien capée (avec plafond et seuil selon les formules). Si l’on opte pour un taux révisable, l’idéal serait qu’il soit capé à la hausse et sans limitation à la baisse. Enfin, le crédit semi-fixe allie la sécurité du taux fixe au moindre coût du taux révisable. Il convient parfaitement à ceux qui accèdent pour la première fois à la propriété, par exemple, puisque le taux de remboursement est fixe pendant un certain nombre d’années avant de devenir variable par la suite. Une bonne négociation, appuyée d’un solide dossier, est un plus à coup sûr dans tous les cas de figure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *