Calculer la rentabilité d’un investissement

En matière d’investissement, le placement financier peut s’avérer une option très rémunératrice, mais également très risquée. Regardons ensemble comment faire le calcul de rentabilité de placement ou d’un investissement financier.

Les risques financiers

En fait, lorsque le placement se fait à court terme, les risques financiers sont plus limités ainsi que leur rendement, tandis que si la durée est plus longue, le risque est plus élevé et le rendement devient plus important. D’ailleurs, on distingue plusieurs types de placement financier qui varient selon leur niveau de risque. En ce qui concerne les placements sans risque, on peut citer le compte rémunéré, le compte épargne logement, le compte à terme, le livret d’épargne, le plan épargne logement et l’assurance vie en devises, tandis que les placements qui représentent un risque modéré ou élevé sont les obligations, les investissements sur l’or, l’assurance vie en unités de compte et les placements boursiers. Le risque va...





de pair avec la rentabilité et le rendement du placement, alors comment peut-on calculer la rentabilité d’un investissement financier?

Rentabilité d’un placement financier

La rentabilité d’un placement financier varie selon la stratégie adoptée, soit une stratégie sécuritaire à court terme dont le rendement est parfois connu d’avance, comme c’est le cas avec le livret épargne, ou une stratégie offensive à long terme qui présente plus de risque, mais avec une forte rentabilité. D’ailleurs, le rendement de ce type de placement ne peut être évalué qu’à postériori comme pour les actions en bourse. De ce fait, le placement en bourse est le plus rentable, mais est également soumis à un risque trop élevé, vu la volatilité des prix des actions.

Pour juger de la rentabilité d’un placement financier, il convient d’évaluer les trois points suivants : le rendement du placement, sa durée et son niveau de risque. Grâce à ces éléments, on peut procéder à la capitalisation de la valeur investie, c’est-à-dire le montant qu’un investisseur obtiendra à un taux d’intérêt donné après une durée donnée. On parle ici de la valeur acquise. Comme on peut calculer le montant des intérêts engendrés par l’investissement, il y a deux méthodes de calcul : l’intérêt simple ou l’intérêt composé. La méthode de l’intérêt simple consiste à calculer l’intérêt cumulé sur la base du capital initial, mais sans le réinvestir. Ainsi, on obtient la formule suivante : intérêts simples = capital initial + (capital initial x taux d’intérêt x durée). Pour l’intérêt composé, il se base sur le réinvestissement des intérêts obtenus, d’où son aspect plus avantageux, surtout à long terme. Sa formule se présente ainsi : intérêts composés = capital initial (1 + Taux annuel) x durée.

Évaluation de la rentabilité d’un investissement

Une évaluation de la rentabilité ne peut être pertinente sans le calcul du taux de rendement, qui prend en compte la variation du montant entre deux périodes données et rapporte le résultat sur la période initiale, d’où la formule suivante : Taux de rendement = (Investissement à la date (N) – Investissement à la date (0)) / Investissement à la date (0). En vue de donner à ces calculs une dimension plus en adéquation avec la réalité, il faut tenir compte de l’effet de l’inflation en estimant un taux de rendement réel qui se calcule selon la formule suivante : Taux de rendement réel = (1+ taux de rendement/ 1+ taux d’inflation.

Calcul de la rentabilité placement / investissement

Le calcul de la rentabilité permet d’analyser le rendement d’un placement financier sur plusieurs années en plus de comparer plusieurs investissements, et juger de l’investissement le plus pertinent et le plus judicieux, qui assure une rentabilité conséquente avec le moins de risque possible. Bien sûr, en mesurant la rentabilité d’un placement financier, il faut tenir compte de la particularité de chaque investissement, à l’instar des actions qui peuvent faire l’objet de spéculation ou le cas des placements à intérêts dont le taux peut être affecté par l’effet de l’inflation. Pour les placements à long terme, ils représentent un risque important du fait qu’ils dépendent de plusieurs variables micro et macro économiques qui peuvent changer avec le temps, comme pour le placement en or qui dépend des prix de celui-ci. C’est le cas aussi des actions qui dépendent de la stabilité du marché boursier en plus de la situation financière et économique de la société émettrice de l’action, entre autres. Donc, il ne faut pas négliger les agrégats ou les indicateurs financiers lors du choix d’un placement surtout à long terme afin de limiter la prise du risque et profiter plus du rendement du placement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *