Calculer le retour sur investissement d’une formation

La formation dans le cadre d’une entreprise est beaucoup plus considérée comme frais et charge que comme un investissement qui peut être intégré dans les immobilisations incorporelles au même titre que l’acquisition d’un brevet ou un logiciel ou encore le lancement d’une campagne publicitaire. Cependant, une formation ne peut être une charge. Il s’agit davantage d’un investissement en ressources humaines, dont l’entreprise peut profiter à moyen et long terme.

Si les avantages d’une formation sont incontestables, celle-ci doit faire l’objet, comme tout placement, d’une étude de rentabilité ou de rendement. Mais comment peut-on procéder pour mesurer le rendement d’un investissement sous la forme d’une...





formation? Les spécialistes évoquent cinq niveaux pour mesurer le rendement d’un tel placement. Il s’agit en fait des réactions, de l’apprentissage, des comportements, des résultats en plus du retour sur investissement formation.

Si les quatre premiers niveaux sont souvent non quantifiables, les dirigeants apprécient encore plus le cinquième, qui met l’accent sur la rentabilité économique et financière du projet. En effet, le retour sur investissement formation peut être calculé à partir des recettes engendrées par la formation, moins les coûts de celles-ci, le tout rapporté aux coûts totaux de la formation. Cette formule paraît simple à premier abord, mais elle reste difficile à appliquer et présente plusieurs contraintes.

En fait, contrairement à d’autres investissements où le taux de rendement est un outil prévisionnel qui est estimé d’avance, c’est-à-dire avant l’adoption de l’investissement, pour le cas de la formation, ce taux se calcule après, car s’il est possible d’estimer les coûts à l’avance (les frais de la formation proprement dite, le coût du départ à la formation lié à la baisse de la productivité et aux salaires perçus en période de formation par les bénéficiaires, etc.), ce n’est pas le cas pour les bénéfices engendrés par celle-ci. Généralement, il faut observer un délai d’une année ou plus, pour avoir des retours de la formation et donc pouvoir estimer ses profits.

Pour le calcul des recettes générées par la formation, il faut convertir en valeur monétaire les autres niveaux non quantifiables (réactions, apprentissage et comportements), tout en tenant compte du facteur effet formation à isoler (il s’agit des éléments qui peuvent influencer les résultats, sans faire partie pour autant de la formation comme le changement des procédés de production ou de commercialisation qui affectent le chiffre d’affaires, mais qui n’ont aucun rapport avec la formation). Cet effet de formation est difficile à isoler, mais on peut obtenir une estimation plus ou moins exacte en comparant les résultats avant et après la formation ou entre les performances des personnes bénéficiant de la formation et celles qui ne l’ont pas reçue, en procédant à un rapprochement des résultats sur plusieurs exercices et en mettant en place une analyse prévisionnelle.

Il est certes difficile d’évaluer le retour sur investissement formation avec précision, mais on peut faire une estimation approximative tout en tenant compte de la contrainte effet formation et le calcul des coûts et des bénéfices d’un tel investissement, qui entre dans le cadre du développement durable des ressources humaines, et représente une réelle richesse au sein de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *