Aides pour garde à domicile d’un bébé

Il existe une grande diversité d’aides auxquelles les nouveaux parents peuvent bénéficier afin de régler les frais de la garde à domicile de leur enfant. On distingue entre autres les aides financières provenant de l’État, mais aussi d’autres types d’aides financières.

L’aide financière pour l’emploi d’une assistante maternelle agréée

Cette aide est attribuée aux parents qui embauchent une assistance maternelle agréée, sans condition de ressources. Les seules conditions sont que l’assistante embauchée n’ait...





aucun lien parental avec les parents et qu’elle ne travaille pas dans une association familiale ou une crèche. Son salaire peut être supérieur au SMIC, mais ne doit pas être 5 fois plus élevé que celui-ci.

L’allocation de garde d’enfant à domicile

Cette allocation est attribuée sans condition de ressources ni de la situation de l’assistante maternelle embauchée. Son montant est simplement déterminé en fonction des ressources de la famille et de l’âge de l’enfant. Son montant dépend également des autres allocations déjà versées aux parents, comme l’allocation parentale d’éducation ou APE et l’allocation pour jeune enfant ou PAJE. À préciser que l’enfant concerné par cette allocation de garde doit être âgé de moins de 3 ans.

Les prestations des municipalités

Plusieurs collectivités locales offrent des aides financières aux parents afin de les aider pour la garde à domicile de leur enfant. Il faut se renseigner auprès de la commune, du conseil régional ou du conseil général pour savoir la situation de la commune d’habitation. À Paris, il existe une aide financière « Papado » qui rémunère la garde d’un enfant de moins de 3 ans sur la base de 120 h de garde mensuelle.

Dans les Hauts-de-Seine, le « Bébédom92 » est versé pour la garde d’une enfant de moins de 3 ans par une assistante maternelle agréée.

L’aide financière pour la garde d’un enfant pour un salarié

Certaines entreprises offrent des aides pour les parents qui embauchent des assistantes maternelles. Ces aides peuvent être versées directement au salarié ou bien octroyées sous forme de CESU. Le montant de ce genre d’aide donnée par l’employeur ne doit pas dépasser un certain plafond qui était de 1830 € en 2010.

Photo par wistechcolleges (Creative Commons)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *